La mesure en Agriculture

Présentation des outils de mesure en agriculture à la journée VITIVISTA (Eric NETTO).

Dans tous les domaines, agriculture compris, les nouvelles technologies ont fait exploser le nombre d'infos disponibles quasiment en temps réel. Les mesures facilement observables sur son tel mobile, son ordinateur ont été décuplées. On a à disposition un tas d'infos diverses et variées. Et ce bond dans la technologie n'en n'est qu'au début. Mais que fait-on de cette masse d'infos?


Notre crédo

Dans la chaîne obligée d'une mesure utile : Je mesure, j'analyse et j'interprète, je décide et j'agis ; si certaines de ces actions sont effectuées par "la machine", l'humain reste central dans l'aspect décisionnel. Et ce ne ce sont pas les multitudes de logiciels de décision qui vont remplacer le cerveau humain, au moins pas dans un avenir proche.
A l'ARC en CIEL, on a décidé de se cantonner à quelques mesures et appareils de mesures en agriculture. Si certaines arrivent directement sur votre Smarpthone avec en plus, un conseil personnalisé, d'autres sont plus "laborieuses", nécessitent de prendre du temps, de suivre un protocole. Toutes sont qualitatives, efficaces, importantes pour la réussite technique et économique des cultures, même si certaines ne possèdent qu'une partie des "qualités" d'une "bonne mesure". Le soucis étant de ne pas se noyer dans l'info et de pratiquer uniquement celles qui apportent un plus!

Quelles sont les qualités d'une bonne mesure efficace?

Un appareil et des capteurs robustes et de qualité,Etre sûr de sa validité : une mesure reproductible et des procédures d'étalonnage,Un entretien des capteurs pas trop contraignant,Un suivi de mesures dans le temps :
elle doit être régulière : ce n’est pas la valeur qui importe mais son évolution,
Pas trop chronophage,
Pas trop chère,
Elle doit apporter une plus-value à l’exploitation (qualité, quantité, régularité de récolte, moins d'intrants, moins de main d'œuvre,…), Etre au cœur de méthodes, de protocoles validés,...

la qualité première d'une bonne mesure, ce n'est pas elle, c'est l'exploitation qu'on en fait.

Pour être efficace, la qualité première d'une bonne mesure, ce n'est pas elle, c'est l'exploitation qu'on en fait. La mesure pour la mesure n'a aucun sens. Une pause réflexion est nécessaire : l'homme doit reprendre sa place à un moment.
Les nouvelles technologies ont apporté un plus énorme en développant le champ des mesures possibles, mais souvent les noyant dans l’opulence et ne les exploitant que partiellement.
La mesure, l’enregistrement, le stockage, la transmission via le Net d’un tas de mesures disponibles sur son tel mobile, mettant à jour automatiquement un graphique, pouvant aller jusqu’à actionner commander une action (ouverture d’une electro-vanne, stabiliser un pH, une Ec d’apport,..) ont révolutionné le champ des possibles mais nécessitent un contrôle humain régulier et permanent.