Les sondes tensiométriques

La tensiométrie, c'est quoi ?

C'est la mesure en centibars de l'état de l'eau dans le sol :

  • Savoir si elle est disponible pour la plante, éviter l'excès et prévenir le manque.
  • Plus la valeur est forte, plus les forces qui la retiennent sont importantes et moins l'eau est disponible.
  • Plus la valeur est faible, plus l'eau est disponible.

 sonde tensiometriqueC'est une technique universelle (contrairement à la mesure de teneur en eau), applicable sur tous types de sols et toutes cultures. Par une mesure de la disponibilité en eau des racines (l’eau ne se déplace pas dans le sol par son poids, mais c’est le sol et les racines qui la font se déplacer par des différences de gradients d’humidité), on observe la dynamique de l’eau dans le sol et on en suit les variations sur tout le profil de sol exploré par les racines. Depuis 20 ans, la tensiométrie s'est imposée en France comme la technique la plus pertinente et réaliste pour mesurer la disponibilité de l'eau pour les racines, observer la dynamique de l'eau dans le sol et piloter l'irrigation à l'optimum.

Il y a 20 ans, on abordait la tensiomètrie par l'aspect : " Bon fonctionnement des racines "

Il y a 10 ans, on abordait la tensiomètrie par l'aspect : " Bonne gestion de la ressource "

Maintenant, on aborde la tensiomètrie par l'aspect : " Efficacité économique de l'irrigation "

Avec challenge agriculture, notre partenaire, nous sommes spécialistes dans cette technique depuis 20 ans.

  • LE TENSIOMETRE MESURE

     tensiometreLe tensiomètre est une fausse racine, qui mesure la succion en Centibars que les vraies racines exercent pour pomper l'eau. Son intérêt tient dans la mesure continue de la disponibilité de l'eau dans le sol, au niveau des racines. IL renseigne à tout moment sur la différence entre les consommations réelles de la culture et les apports efficaces. Ces apports efficaces sont la pluie et les irrigations ayant réellement pénétré dans le sol; ainsi que les remontées capilaires réelles.Le Tensiomète reflète la réalité des choses. Comme toute prise de mesure, et particulièrement en irrigation, il faut disposer de plusieurs points de mesure pour obtenir une bonne fiabilité. Deux paires de tensiomètres suffisent en général à éliminer les aléas par recoupement.

  • LE TENSIOMETRE OBEIT

    Grâce au selecteur R.A., l'irrigant fixe un seuil de déclenchement choisi en fonction de l'emplacement du tensiomètre (sa distance par rapport au goutteur, sa profondeur...). On peut modifier ce seuil à tout moment, pour tenir compte du stade de la culture.

  • LE TENSIOMETRE CONTROLE

    Le tensiomère R.A. possède un contact autonome qui ne consomme pas d'énergie. Le contact dit "ouvert" s'établit seul dès que l'aiguille atteint le seuil fixé, se rompt seul lorsque l'aiguille repasse sous le seuil. Son fonctionnement comparable à celui d'un thermostat, tient compte du sol.

  • LE TENSIOMETRE S'ADAPTE

    Il est intéressant d'associer tensiomètre et programmateur. Le tensiomètre R.A. peut également piloter seul une électro-vanne. Grâce au programmateur, on programme la durée et la fréquence des irrigations. Cette programmation n'est pas capable de s'adapter exactement aux consommations réelles de la plante, car ces consommations varient en permanence (en fonction de l'ETP, de la surface foliaire, du stade végétatif...). En connectant des tensiomètres R.A., votre programmateur devient intelligent, tient compte du sol, évite l'excès, évite le manque

Plusieurs versions existent:

  •  Le tensiomètre à eau avec un manomètre pour des mesures allant de 0 à 40cb
  •  La sonde tensiométrique tubée (30-60-90 cm) et son fil de 5m
  •  Les kits de sondes  pour les appareils enregistreurs qui s'adaptent sur les Monitors et GPRS

Ces kits sont fonction du type de culture que l'on veut équiper :

  • Arboriculture - Maraichage : kits de sondes tubées et non tubées adaptées aux faibles profondeurs
  • Cultures Annuelles : kit de sondes tubées

sonde tensiometrique

Comment s'équiper ?

Plusieurs solutions sont possibles